Soutenez le PS

Adhérez au PS

Français de l’étranger, comment êtes-vous représentés ?

Les Français de l’étranger sont, semble-t-il, de plus en plus représentés au sein des organes décisionnaires de notre chère république. Nous avions déjà des sénateurs, nous avons depuis peu un ministre (Secrétaire d’Etat aux Français de l’Etranger – David Douillet) et, pour la toute première fois en 2012, les Français de l’étranger pourront élire leurs propres députés. Voici un petit rappel sur ces élus qui nous représentent.

 

Le Sénat, chambre haute du Parlement français, est constitué de 348 sénateurs, dont 12 représentant les Français établis hors de France. Les sénateurs sont élus au suffrage universel indirect par 150 000 grands électeurs, sauf pour les sénateurs représentant les Français de l’Etranger qui, eux, sont élus par l’Assemblée des Français de l’Etranger (AFE), organisme consultatif de 155 membres élus par les Français résidant à l’étranger plus 12 personnalités désignées par le Ministre des Affaires étrangères et présidé par le Ministre des Affaires Etrangères  lui-même. Ces sénateurs n’ont pas de circonscriptions bien à eux mais concentrent leur travail sur une ou plusieurs thématiques sur l’ensemble du globe. A l’heure actuelle,  seuls 3 de ces sénateurs font partie du groupe de gauche ADFE mais le Sénat étant renouvelé par moitié tous les 3 ans (depuis 2011) et les prochaines élections ayant lieu en septembre,  cela pourrait changer très prochainement : 6 postes de sénateurs représentant les Français établis hors de France seront alors renouvelés.

 

L’Assemblée Nationale est constituée de 577 députés élus au suffrage universel direct. La réforme de la Constitution de 2008 prévoit que les Français établis hors de France soient représentés dans les deux chambres, c’est à dire au Sénat ET à l’Assemblée Nationale. Un redécoupage électoral  a procédé à la création de ces 11 postes de députés qui seront élus les 10 et 17 juin 2012, maintenant le nombre total de députés constant.

 

Ce redécoupage électoral mené par le gouvernement Sarkozy est loin de faire l’unanimité : il est vrai que ces 11 postes de députés de l’étranger sont une aubaine pour l’UMP si l’on considère que les Français établis hors de France avaient massivement voté à droite aux élections présidentielles de 2008 (plus de 54% pour Nicolas Sarkozy au second tour). L’UMP espère donc remporter la plupart de ces sièges. De plus, le redécoupage électoral clairement partisan leur rend la tâche encore plus facile, certains critères du Conseil Constitutionnel n’ayant pas été respectés, comme la continuité géographique (le plus flagrant : depuis quand Monaco est-elle plus proche de l’Espagne et du Portugal que de l’Italie ?) ou la balance démographique, le nombre d’électeurs vacillant entre 79 000 pour la circonscription d’Amérique du Sud jusqu’à 167 000 pour les Etats-Unis et le Canada. Il en va de même avec le redécoupage dans la métropole : sur les 33 circonscriptions supprimées, 23 ont un député de gauche alors que sur les 33 nouvelles circonscriptions créées (incluant les 11 de l’étranger), 24 sont favorables à la droite, comme l’avait précisé Martine Aubry lors des débats.

 

Quant au Secrétaire d’Etat aux Français de l’étranger (qui n’est pas un élu mais nous représente tout de même), ce poste a tout d’abord été créé par Nicolas Sarkozy très récemment et pour la toute première fois dans l’histoire de notre république. Cela aurait pu être une bonne idée, mais à moins d’un an des échéances législatives et présidentielles, on peut douter du bien fondé de cette nomination qui apparaît comme purement électoraliste : une manière pour l’UMP de faire campagne à l’étranger sur les deniers de l’Etat. Quelle autre utilité pourrait-il y avoir sur une période aussi courte ? On peut aussi s’interroger sur la personne choisie pour ce poste, David Douillet n’ayant aucune expérience en matière de politique étrangère ou même de connaissance des problèmes des Français expatriés. Le Président compterait-il sur la notoriété du médaillé olympique pour rehausser sa côte de popularité ?

UPDATE : Edouard Courtial a remplacé David Douillet au poste de Secrétaire d’Etat aux Français de l’Etranger fin septembre 2011. Ce député maire UMP de l’Oise a notamment proposé un projet de loi visant à déchoir les bi-nationaux ne payant pas leurs impôts en France de leur nationalité française.

Voilà, vous êtes maintenant incollables sur les moyens de représentation des Français établis hors de France. Néanmoins, même si nous sommes assez bien représentés auprès de l’Etat, ceci n’est qu’une façade, cachant le désengagement de l’Etat à l’étranger (notamment un appauvrissement du réseau consulaire, de l’offre éducative et de l’action sociale) et ses lacunes pour résoudre les vrais problèmes des Français expatriés. Alors, pour pourvoir maintenant en débattre : à vos calendriers !

 

La section munichoise du Parti Socialiste organise un débat autour des questions au cœur des préoccupations des Français de l’étranger,

 

le 22 septembre 2011 à 19 heures,

 

en compagnie de Pierre-Yves Le Borgn’ (candidat aux législatives pour la 7ème  circonscription dont fait partie l’Allemagne) et Claudine Lepage (sénatrice représentant les Français établis hors de France), à :

 

« EineWeltHaus »

Schwanthalerstrasse 80

80336 Munich

 

Agrandir la carte EineWeltHaus

Accès :

U-Bahn : U4, U5 station Theresienwiese, U1, U2 station Hauptbahnhof

S-Bahn : S1, S2, S3, S4, S6, S7, S8 station Hackerbrücke

Tram : 16, 17, 20, 21 arrêt Hauptbahnhof, 18, 19 arrêt Hermann-Lingg-Straße

Nous vous le rappellerons en temps voulu sur ce blog !

 

A lire :

–       Les Français à l’étranger méritent mieux qu’un Secrétariat d’état sur le blog de Pierre-Yves Le Borgn’, candidat aux élections législatives pour la 7ème circonscription (Allemagne-Autriche-Europe centrale)

–       A quoi sert David Douillet ? – Le Journal du Dimanche

–       Députés de l’étranger: l’UMP s’offre des parlementaires à prix d’or – Marianne2

–       Députés de l’étranger: comment ça marche? – L’Express

–       Le casse tête politique du redécoupage électoral – L’Express

 

A voir :

–       la carte des 11 circonscriptions électorales des députés représentant les Français hors de France

–       Retrouvez la liste complète des candidats PS à la députation dans les 11 circonscriptions à l’étranger sur le site de la FFE (Fédération des Français de l’Etranger)

–       le site web de l’Association Démocratique des Français de Munich, section locale de l’ADFE (Association Démocratique des Français a l’Etranger) représentant les courants de la gauche à l’AFE (l’Assemblée des Français de l’étranger, si vous avez bien suivi) : http://www.adfm-munich.de/

–       le blog de Claudine Lepage, sénatrice des Français du monde : http://claudinelepage.eu/

–       le site web de Richard Yung, sénateur des Français du monde : http://www.richardyung.fr/

 

Par Myriam El Bettah

 

Un commentaire

  1. Ping : Français de l’étranger, comment êtes-vous représentés ? | Section PS de Munich | Du bout du monde au coin de la rue | Scoop.it

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.